Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 décembre 2015

Communiqué de l'association Front de Gauche à propos du 2nd tour des régionales

Depuis 2012, la politique du gouvernement a délibérément tourné le dos aux aspirations des électeurs qui les ont portées au pouvoir.

Leurs choix ont constamment servi les intérêts de la finance au détriment de ceux qui produisent les véritables richesses. La régression sociale qui en a découlé a précipité les plus démunis dans les bras des imposteurs du FN aux solutions simplistes et archaïques. Une nouvelle fois nous serions appelés à la rescousse pour faire barrage aux idéologies racistes et xénophobes, et cautionnerions la dérive droitière du PS.

En conséquence, nous ne soutiendrons pas la liste d’union autour du PS tant que les revendications légitimes des citoyens pour une politique sociale et solidaire ne seront pas satisfaites.

Plus que jamais, nous poursuivrons notre lutte en faveur d’une véritable alternative de gauche pour une transformation sociale, écologique, égalitaire et solidaire.

16 mars 2015

Conseil municipal du 16 mars 2015

Deuil-la-Barre_-_Hotel_de_Ville_01.jpgCe soir 16 mars 2015 les Deuillois vont pouvoir découvrir à quelle sauce ils vont être mangé. En effet c'est ce soir que le Conseil Municipal vote le budget 2015.

Rappelons l'équation que cette équipe, qui a promis la baisse des impôts, doit résoudre :

  • dotations d’État en baisse;
  • subventions départementales et régionales en baisse;
  • hausse vertigineuse des taux d'intérêts des emprunts toxiques contractés par l'équipe précédente (à laquelle une bonne partie d'entre eux participait)
  • tenir leurs promesses (en particulier celle de baisser les impôts)

Vont ils décider de voter un budget en déséquilibre ? Ce qui est parfaitement interdit par la Loi. Vont ils tailler dans les budgets et réduire les moyens des services publics et des associations ? Alors qu'ils se faisaient fort de faire plus et mieux. Vont ils augmenter drastiquement les tarifs des activités ? Alors se seront les familles, les retraités et personnes âgées qui paieront l'addition. Vont ils augmenter les impôts ?

Le début de la réponse ce soir à partir de 21h00.

Tout l'ordre du jour du Conseil municipal du 16 mars 2015 : ICI

15 mars 2015

FN : une candidate professionnelle à roulette

SM40_COUV-web.jpgLe FN sera partout nous dit on ... Il sera présent dans presque tout les cantons et en tout cas le sera sur celui de Deuil-La Barre, représenté par Pierrette Gracieux et Rémy Besançon, des inconnus sur nos communes. Personne n'a jamais entendu parler d'eux. Pour certains électeurs il s'agit là d'un gage de renouveau ... Enfin des candidats qui ne seraient pas des professionnels de la politique ...

En fait si nous n'avons jamais entendu parler d'eux cela ne veut pas dire que ce soit des débutants. Pour tout dire Pierrette Gracieux est même, à défaut d'être une politique professionnelle, une candidate professionnelle et à roulette ...

En effet on la retrouve candidate suppléante sur le canton de Franconville en 2011, mais aussi candidate sur la 8ème circonscription du Val de Marne en 2012 (Charenton-le-pont, Joinville-le-pont et Maison-Alfort Nord et Sud)  et maintenant en 2014 candidate sur le canton de Deuil-La Barre.

A défaut d'être très attachée à un territoire et ses électeurs on peut dire qu'elle fait preuve d'une belle persévérance à se présenter. Pour ce qui est de connaître les problèmes des habitants ... c'est certainement une autre histoire. Quand à son colistier si vous ne savez pas qui il est c'est parfaitement normal : il n'habite même pas sur le canton et même le Front national ne sait pas vraiment comment il s'appelle et se trompe sur son prénom.

Mais bon ils tenteront de surfer sur la vague bleu marine que les médias nous promettent depuis des mois. Pour eux pas besoin de savoir ce qu'est le BIP ou l'avenue du Parisis, le passage à niveau de Deuil-Montmagny, le triangle de Gonesse ou tout autre problème local, ils ne sont pas là pour ça. 

En votant pour eux leurs électeurs se feront doublement flouer : en votant pour l’extrême droite ils espèrent résoudre les difficultés qui les assaillent alors que le FN fait partie du problème et pensant trouver des personnes au fait de leur difficultés ils donneront leur voix à des itinérants de la politique, comme avant eux les électeurs de Franconville ou de la 8ème circonscription du Val de Marne.

Pour notre part nous avons fait un autre choix : celui de candidats locaux qui vivent et agissent sur le canton depuis des années, qui connaissent les problèmes des habitants parce qu'ils les vivent au quotidien. Le choix de candidats citoyens au cœur de notre canton

Alors le 22 mars votez pour les candidats présentés par le Front de Gauche avec Bouge La Ville - Des candidats qui mettent eux l'humain au cœur.

01 mars 2015

Pour un soutien à l'investissement public local

487x365xIMAGE_20140416_24118948-644x365.jpg.pagespeed.ic.MRhkv6JCTd.jpg

Dans un communiqué commun publié le 23 février (voir ci-après le texte du communiqué), les associations d’élus représentants toutes les strates de collectivités territoriales (Association des maires de France, Assemblée des départements de France, Association des régions de France) et la Fédération nationale des travaux publics (FNTP) appellent le gouvernement à soutenir de toute urgence l’investissement public local. Ces organisations demandent la tenue « dans les plus brefs délais, des Assises de l’investissement public local », ce que réclame l’Assemblée des communautés de France depuis plus d’un an.

8 000 emplois ont déjà été détruits dans les travaux publics en 2014. Les entreprises ont subi une baisse des commandes de 30%. 60 000 emplois seraient menacés d’ici 2017. Ni le projet de loi «Macron» sur la croissance et l’activité, ni le projet de loi «Notre» sur la répartition des compétences entre collectivités n’apportent pour l’instant de réponses. Au contraire, avec le projet de loi «Notre», «une incertitude sur les compétences pèse sur les décisions d’investir».

Les Assises devraient «traiter en priorité des ressources financières des collectivités, du renforcement du lien entre leurs compétences et les ressources dont elles disposent et des mesures d’urgence à prendre pour soutenir les investissements d’intérêt général qu’elles portent».

Les associations d’élus ont été reçues le 24 février par Marylise Lebranchu, ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique et Christian Eckert, secrétaire d’Etat chargé du Budget. Cette rencontre a abordé également la question des emprunts toxiques contractés par plusieurs centaines de collectivités.       

Lire la suite

20 février 2015

Bouge la ville présent avec le Front de Gauche aux élections départementales

Claudine LauziereLokhadar Douidi

Pour les prochaines élections départementales Bouge la Ville Deuil-La Barre sera présent sur la liste du Front de Gauche pour les communes de Deuil-La Barre, Groslay, Montmagny et Saint-Brice.

Nos deux candidats sont Claudine LAUZIERE et Lokhadar DOUIDI. Habitant de Deuil-La Barre de longue date ils connaissent les difficultés auxquelles nous heurtons tous quotidiennement : transport, emplois, formation, environnement, services publics, impôts ...

Le 22 mars 2015 Votez pour eux

28 janvier 2014

Le chomage en hausse dans le Val d'Oise

pole_emploi-fr.jpgLe Val d'Oise n'échappe pas à la hausse continue du chômage.

En décembre l'augmentation du nombre de chômeurs est encore de 0,7%. Ce sont 91.270 personnes qui sont aujourd'hui inscrites à Pôle emploi en catégories A, B et C dans notre département.

Comme dans le reste du pays ce sont les personnes de 50 ans et plus qui sont actuellement le plus durement touchées par le chômage. En effet chez les plus de 50 ans le nombre de chômeurs a augmenté de 1,2% dont 1,5% pour les hommes et 1% pour les femmes.

Seule la catégorie des femmes de moins de 25 ans connaît une faible amélioration avec une baisse de l'ordre de 0,3%.

10 juillet 2012

L'austérité conduit à une aggravation des déficits et de la crise

Dans un entretien vidéo publié par Médiapart, Xavier Timbeau, Directeur du département analyses et prévisions de l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), estime que la politique d’austérité constitue une erreur grave de stratégie. Pour cet économiste cette politique fait le lit de la récession et ne permettra pas en conséquence de faire baisser les déficits. Elle pourrait même avoir un effet contraire et aggraver encore plus la situation du fait du ralentissement de l'activité économique et de l'augmentation du chomage qui en découlerait.  Il considère que l'austérité est d'abord « une escalade vers la catastrophe ».


Xavier Timbeau par Mediapart

08 avril 2012

10 avril à Sannois :assemblée citoyenne sur l'école et la santé

invit 10 avril.jpg

L'homme à la caméra d'or veut faire baisser les prix

camera-dome-de-video-surveillance-ip-26845.jpgLe maire de Soisy sous Montmorency et Président de la CAVAM a récemment été élu à la tête de la Commission Nationale de la Vidéoprotection. A l'occasion de la première assemblée plénière de cette instance il a déclaré qu'il voulait faire baisser le prix des caméras de Vidéosurveillance.

Il a en particulier déclaré : " Une caméra installée sur une voie publique a une durée de vie allant de 5 à 8 ans. Cela signifie que lorsque 50 000 à 60 000 caméras de voie publique seront installées, près de 10 000 caméras devront être remplacées chaque année. Or, le prix des caméras n'a pas tendance à baisser, il augmente même légèrement."

Cette prise de position est celle d'un "connaisseur" en effet les caméras installées par la CAVAM sont si chères qu'elles ont eu l'honneur d'une mention dans un rapport de la Cour des comptes. Au prix de 101 400 € TTC on pourrait même parler de Caméra d'or ...

 

Le maire de Deuil-la Barre soutient le candidat de l'austérité pour les communes

urne_vote.jpgC'est officiel, le maire de Deuil-la Barre, soutient Nicolas Sarkozy. C'est à l'occasion d'un communiqué de presse qu'avec d'autres élus de la CAVAM il a "réaffirmé haut et fort (son) soutien au Président de la République et à (son) candidat Nicolas Sarkozy."

Nous notons à cette occasion qu'il apporte son soutien officiel à un candidat qui veut imposer l'austérité aux collectivités locales et qui déjà la leur impose depuis plusieurs années. (cf. l'article du monde, cf. l'article du point)

On ne peut que s'interroger sur la cohérence entre ce choix et les déclarations du maire quant aux difficultés budgétaires des collectivités locales et la responsabilité que porte l'Etat en la matière du fait de la réduction drastique de ses dotations. Pour rappel, le résultat de cette potion amère est une hausse supplémentaire des impôts payé par les Deuillois.

En apportant son soutien il est à craindre qu'en cette occasion les intérêts partisans de la majorité municipale et de son maire aient primé sur ceux des Deuillois.