Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 janvier 2014

Une liste à droite qui promet ...

scolan.jpgEn sus de la liste du Maire sortant UMP, une liste dissidente conduite par Mme Scolan (2ème adjointe du maire sortant) se présente à Deuil-La Barre.

Soutenue par l'UDI cette liste promet ... elle promet même beaucoup à tort et à travers. De façon parfois imprudente ... pour ne pas dire impudente.

Petit exemple de cette "promessite" aiguë : la baisse des impôts. Tarte à la crème des temps modernes la baisse des impôts apparaît en bonne place dans le programme de cette liste dont les principaux membres ont pourtant voté, tout au long de ce mandat, toutes les hausses d'impôts voulu par le maire sans jamais sourciller ni hésiter.

Mais passons sur cela, après tout rien n'interdit à ce que soudainement les yeux de certains se dessillent.

Là ou les choses se compliquent c'est que, dans le même temps où cette liste nous promet de "baisser substantiellement les taux d'impôts décidés au niveau communal", elle constate aussi que tout témoigne d'une "prochaine baisse des ressources communales provenant de l’État, mais aussi de la Région et du Département."

Elle se propose donc de baisser les impôts dans une période ou les autres ressources seront elles aussi à la baisse. Par quel miracle va-t-elle réussir cet exploit ? Elle nous parle de "rendre de nouveaux arbitrages", de "redéfinition des priorités" sans plus de détail. Les Deuillois ne saurons donc pas ou sont envisagés les économies.

Pourtant c'est là un sujet essentiel. Est il envisager de réduire le budget alloué à l'entretien de la voirie? A moins que soit celui prévu pour les écoles? Ou bien celui du centre communal d'action social? Va-t-on trancher dans le vif des investissements ou bien abandonner la rénovation urbaine ?

Et comment feront ils alors que  la réforme des rythmes scolaires devraient, au bas mot, coûter 200.000 €uros par an à la commune?

Les membres de cette liste envisagent des synergies avec les autres communes et la CAVAM. L'idée est certainement excellente mais ils se gardent de bien de préciser lesquelles ! Serait-ce la patinoire qui passerait en gestion CAVAM ? ou bien la bibliothèque, l'école de musique, la salle des fêtes ?

La question fiscale est une question trop sérieuse pour être l'objet de manipulation et de simplification caricaturale. Ce dont les Deuillois ont besoin c'est de transparence, de justice et d'élus qui agiront concrètement pour une révision des dotations d’État versées à notre commune, le développement économique de notre commune et de la communauté de communes de la Vallée de Montmorency et, dans le même temps, pour  une véritable réforme de la fiscalité locale.

On est bien loin des effets d'annonce ...

28 janvier 2014

Le chomage en hausse dans le Val d'Oise

pole_emploi-fr.jpgLe Val d'Oise n'échappe pas à la hausse continue du chômage.

En décembre l'augmentation du nombre de chômeurs est encore de 0,7%. Ce sont 91.270 personnes qui sont aujourd'hui inscrites à Pôle emploi en catégories A, B et C dans notre département.

Comme dans le reste du pays ce sont les personnes de 50 ans et plus qui sont actuellement le plus durement touchées par le chômage. En effet chez les plus de 50 ans le nombre de chômeurs a augmenté de 1,2% dont 1,5% pour les hommes et 1% pour les femmes.

Seule la catégorie des femmes de moins de 25 ans connaît une faible amélioration avec une baisse de l'ordre de 0,3%.

27 janvier 2014

Quand le maire réinvente le conseil économique et social ...

parisien Extrait page 1.jpgToujours dans le même article l'actuel maire de Deuil-La Barre annonce que, s'il est élu, il mettra en place un conseil économique et social d'une trentaine de citoyens.

L'excellente idée que voilà ... certes nous avions fait cette proposition il y a six ans déjà mais nous ne bouderons pas le plaisir d'avoir eu, une fois de plus, le tort d'avoir eu raison six ans trop tôt.

Petite ironie de l'histoire c'est l'actuel maire de Deuil-La Barre qui, dans le passé, avait supprimé le conseil économique et social créé à l'initiative d'un de ces prédécesseurs.

Bref pour démontrer son goût nouveau pour la concertation et la démocratie locale Jean-Claude Noyer réinvente un conseil qu'il avait lui même supprimé quelques années auparavant. Faire et défaire c'est toujours promettre à bon compte.

A deuil-La Barre l'opposition c'est Bouge la Ville !!!

parisien Extrait page 1.jpgPour le maire à deuil-La Barre l'opposition a un nom et un visage et c'est celui de Bouge la Ville. C'est en tout cas ce qu'il reconnait au cours d'une interview au Parisien.

L'actuel maire de Deuil-La Barre a quelques soucis avec sa majorité. La moitié de son équipe a décidé de faire une liste sans lui, une autre partie ne souhaite plus continuer et seul cinq ou six conseillers municipaux souhaitent poursuivre sur sa liste.

Dans le Parisien de jeudi 23 janvier 2014 il s'exprime pour l'une des premières fois à ce sujet. Pour lui, si sa deuxième adjointe à toute les qualités pour se présenter au cantonale, elle n'a pas l'étoffe pour être maire.

En particulier, il ne la voit pas capable d'"encaisser les coups, comme ceux que ne manque pas de porter l'élu d'opposition Éric Peschot en conseil municipal."

Ainsi donc pour l'actuel maire de Deuil-La Barre l'opposition à un nom et un visage et c'est celui des élus de Bouge la Ville - Deuil-La barre.

 

25 janvier 2014

Point de rencontre citoyen

point de rencontre citoyen, La GalathéeMercredi 22 janvier de 17h00 à 19h30 Bouge la Ville a tenu un point rencontre citoyen dans le quartier de la Galathée. De nombreuses discussions informelles autour d'un café ou d'un thé et d'une part de gâteau.

Des rencontres pour écouter les Deuillois, pour dialoguer avec les habitants du quartier, pour préparer un projet municipal démocratiquement.

Une première sous la pluie qui connaitra de nombreuses suites partout dans notre ville.

 

23 janvier 2014

Libre Expression du mois de janvier 2014

 

Dette_Toxique.jpgUn budget étranglé par la dette – des Deuillois étranglés par les impôts

En fin d’année le conseil municipal a débattu des orientations budgétaires et arrêté le budget 2014. Malgré une présentation désespérément optimiste, l’actuelle majorité ne parvient plus à masquer une situation de plus en plus dégradée.

En 6 ans la dette a explosé.

En 2008 le remboursement de la dette représentait 1 159 310 € au titre du capital et 776 089 € au titre des frais financiers, soit 1 945 399 €. En 2013 ce remboursement représente 2 020 157 € au titre du remboursement du capital (+ 74% en 6 ans) et 1 269 434 € au titre des frais financiers et provisions pour risque (+ 63% en 6 ans). Le remboursement annuel du seul capital de la dette représente 25,6% des dépenses d’équipements, les frais financiers représentant, eux, 4,8% des dépenses de fonctionnement.

Une épargne nette négative

Déjà en 2008 l’épargne nette de notre commune était négative (- 287 053 €). Autrement dit elle n’était pas en capacité de rembourser ce qu’elle devait au titre du seul capital de la dette. Pour équilibrer son budget il avait fallu que cette majorité vende pour plus de 1 million d’euros de biens immobiliers. Afin de sortir de cette situation intenable elle a décidé, les années suivantes, des hausses massives d’impôts (+20%) pour rétablir la situation de 2009 à 2012. En 2013 elle est de nouveau dans le rouge avec une épargne nette encore plus négative (- 709 242 €) et des cessions immobilières qui ne parviennent même plus à boucher le trou. 2014 ne se présente pas mieux avec une prévision toujours négative (- 785 019 €) et pour cette majorité encore et toujours la même solution consistant à vendre le patrimoine immobilier de la ville.

La spirale des prêts relais

Le budget de Deuil-La Barre est de plus en plus tributaire des subventions que la commune parvient à obtenir.Lorsque celles-ci viennent à manquer ou sont simplement retardées, la commune se retrouve obligée de faire appel à des prêts relais pour un coût de plusieurs dizaines de milliers d’euros. En 2013, pour faire face aux dépenses qu’elle a engagées, cette majorité a contracté 2 millions d’euros de prêt relais.

Au bout de ces 6 années de gestion le bilan de cette majorité, toutes tendances confondues, est d’avoir cumulé une dette de plus en plus explosive avec des impôts de plus en plus chers.

(R)appel atelier citoyen du 24 janvier 2014

Bouge la Ville vous propose de participer largement, aux ateliers citoyens qu’elle organise tout au long des mois à venir pour construire ensemble un projet municipal 2014-2020 !!!


Atemier citoyen du 24 janvier 2014

 

Atelier citoyen 24 janvier 2014

 

Venez nombreux
le 24 janvier 2014
à l'école Henri Hatrel, 
76 route de Saint-Denis !

07 décembre 2013

Journal municipal- libre expression du mois de décembre 2013

Passage à niveau de Deuil-Montmagny : dissimulation, approximation et précipitation.

dlbpassageaniveau.jpgLe passage à niveau de Deuil-Montmagny pose depuis toujours de graves problèmes de sécurité et de circulation qu’il faut absolument régler. Dans une zone dense les solutions à mettre en place doivent garantir la sécurité des personnes et valoriser le quartier. Pour y parvenir, écoute, concertation et moyens financiers et techniques doivent être au rendez-vous. Encore une fois c’est une autre voie qu’ont choisie l’actuelle majorité municipale et le conseil général.

Le temps de la dissimulation. En novembre 2012, lors de la réunion publique à propos de l’avenue du Parisis, le département annonce qu’il travaille sur un projet pour ce passage à niveau. Au conseil municipal suivant nous posons au maire une question à ce propos. Il nous répond qu’il n’a pas d’information et que dès qu’il en aura il nous le fera savoir. Comme d’habitude, il n’en fera rien. Informé depuis l’été, il participe à une réunion le 10 septembre 2013, prend connaissance du projet de souterrain et en valide le principe. Pourtant celui-ci ne correspond en rien à ceux qui ont été présentés et discutés en comité de quartier mais cela ne l’arrête pas. C’est donc dans le bulletin municipal du mois d’octobre qu’habitants, comité de quartier et élus d’opposition vont découvrir ce projet.

Le temps de l’approximation. Tel qu’il y est présenté cela ne permet pas aux Deuillois de se rendre compte de son exacte réalité. Il faut que certains, alertés par cet article, aillent vérifier en mairie et au conseil général pour découvrir l’ampleur du désastre. Ils ont alors le sentiment que le choix du conseil général est une fois de plus de sacrifier Deuil-La Barre, de sacrifier leur quartier. Ils découvrent effarés que la majorité municipale et son maire sont prêts à laisser faire, pire qu’ils adhèrent à ce projet. Ils se mobilisent alors largement, imposant au maire d’organiser une réunion de concertation.

Le temps de la précipitation. Pendant cette réunion publique, dont les élus d’opposition ne sont évidemment pas informés, le maire s’est heurté à la colère des habitants. Après avoir tenté d’imposer cette solution, il a du précipitamment battre en retraite et s’engager à écrire au préfet pour lui faire part du rejet qu’elle rencontre et lui retirer son soutien. C’est une victoire pour les Deuillois, qui devront toutefois rester vigilants. Une fois de plus ce sont les habitants qui ont dû se mobiliser pour faire reculer l’actuelle majorité. Devoir, dans l’intérêt de la commune, s’opposer à son maire, au lieu d’en recevoir le soutien, combien de fois encore les Deuillois devront ils affronter cette absurdité ?

Scorpion un poème de Nazim Hikmet

scorpion.jpgIl y a bien longtemps un homme politique français déclarait que la Turquie ne possédait pas de grands hommes de culture digne de ce nom ... Manifestement il ne connaissait ni Nazim Hikmet ni Orhan Pamuk ni Yasar Kemal ... Bref il ne connaissait pas grand chose et croyait que cela était suffisant pour s'autoriser à avoir une opinion.

Alors la chanson de la semaine vous propose "Scorpion" de Bernard Lavilliers d'après un poème de Nazim Hikmet et vous offre en prime le clip.

05 décembre 2013

(R)appel atelier citoyen du 6 décembre 2013

image001.png

Bouge la Ville vous propose de participer largement, aux ateliers citoyens qu’elle organise tout au long des mois à venir pour construire ensemble un projet municipal 2014-2020 !!!

Venez nombreux
le 06 décembre 2013
à la salle du syndicat agricole, 
12 rue Bourgeois !