Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 mars 2015

FN : fausses promesses, démagogie et austérité

fn-la-recolte640x480.jpgLes documents électoraux sont arrivés et le moins que l'on puisse dire ... c'est que le Front National n'a pas lésiné sur les fausses promesses et la démagogie.

Il n'hésite pas ... ainsi il entend " assurer la sécurité dans les collèges gérés par le Conseil Général, où les délinquants sévissent." Mais de quel(s) collège(s) nous parlent ils ? Où sont ces collèges où il faudrait assurer la sécurité car sévissent les (non pas "des" mais bien "les") délinquants ? 

Imaginons un instant qu'il existe un ou des collèges où les délinquants viendraient sévir. Comment les élus départementaux, qui n'ont pas de pouvoir de police, qui ne font que gérer les locaux des collèges mais pas les personnels ni les activités au sein des établissements, vont ils assurer la sécurité ?

Il veut "Rétablir la justice face à la casse de la protection sociale." C'est à dire ? Que veut bien vouloir direanti-fn-5c692.jpg le FN lorsque il déclare qu'il veut rétablir la justice face à la casse de la protection sociale ? Il ne dit pas qu'il va la faire cesser, cette casse, ou qu'il va revenir dessus, non  ... juste qu'il entend rétablir la justice face à elle. Autrement dit, il entend gérer selon des critères qu'il considère justes (mais lesquels ?) ce qui reste de protection sociale après sa casse.

Il veut améliorer les infrastructures et le réseau routier départemental et rétablir les services publics notamment en direction des personnes âgées, des personnes handicapées et des familles. La chose est excellente mais, comme il n'est pas avare de promesses, il baisse aussi la part départementale de la taxe foncière. Il investit donc beaucoup plus tout en baissant les impôts ... ce n'est même plus un exploit ... c'est carrément un miracle !

D'aucun nous diront que le FN envisage aussi des économies. En effet il souhaite refuser les gaspillages, mais qui les appellerait de ses vœux, ainsi que les dépenses somptuaires ? Il veut même lutter contre la corruption... Laquelle ? Il ne le précise pas. En même temps, quel candidat annoncerait qu'il souhaite accepter les gaspillages, les dépenses somptuaires et encourager la corruption ? La promesse ne coûte rien. Elle a surtout pour objectif de sous entendre que les autres sont corrompus et qu'ils gaspillent l'argent public.

XjHnYIvsf70EZk1ZXidYEv8gWP4.pngAutre économie évoquée par le FN : les subventions aux associations. Mais pas n'importe lesquelles, il veut cesser de subventionner les associations communautaristes ou politisées. Les associations communautaristes n'ont plus qu'à bien se tenir : les amicales franco-portugaises, espagnoles ou italiennes, les associations bretonnes, auvergnates ou berrichonnes ... Mais bien sur personne ne s'y trompe, chacun sait à quoi fait référence le FN et, ce faisant, il joue avec les limites de la loi. Quant aux associations politisées on sait de quoi il retourne ... il suffit de voir ce qui se passe dans les villes qu'il gère : la Ligue des Droits de l'Homme par exemple ne plait pas au FN. Mais il est vrai que cette association lutte contre le racisme et toutes les discriminations.

Enfin, dernière promesse mais non des moindres, il entend "lutter contre la fraude sociale et les recours abusifs au RSA". il nous annonce donc la chasse aux plus pauvres. Au-delà de cet aspect, encore une fois le FN s'arrange avec la vérité et la loi : en effet seules les Caisses d'Allocations Familiales (CAF) sont en charge de contrôler les bénéficiaires du RSA. Ceci ne relevant pas de la compétence du département, aucun élu de ce scrutin ne sera donc en position de lutter contre de supposés fraude sociale ou recours abusifs au RSA.

Sous couvert de défendre les électeurs et citoyens de ce pays le FN multiplie les fausses promesses 2011-03-FN.jpgdémagogiques tout en se préparant à conduire une politique d'austérité pour les plus pauvres, les plus démunis.

Alors dimanche 22 mars votez pour les candidats du Front de Gauche soutenus par Bouge La Ville. Des candidats qui mettent eux l'humain au cœur.

16:31 Publié dans 8 Faits et méfaits | Lien permanent | |  Facebook

16 mars 2015

Emprunts toxiques : la presse parle enfin de la situation réelle de Deuil la Barre

dessin-emprunts-toxique.jpgEn 2014, lors des élections municipales, nous avions été la seule liste à parler vraiment des emprunts toxiques et de la baisse des dotations et subventions programmées pour 2015 et les années suivantes. Les autres listes préférant évoquer la possibilité d'économies, de chasse aux subventions y compris européennes, de synergie et de baisse des impôts bref de noyer le poisson ...

Malheureusement la réalité, si elle peut être niée un temps, finit toujours par s'imposer. Aujourd'hui la presse, avec un an de retard, s'empare du sujet. Pour Deuil la Barre voici la situation :

  • Deuil-la-Barre : le taux du prêt qui était de 15,5 % en 2014 est passé à 29,26 % pour une échéance en juillet 2015.  10 % des recettes fiscales annuelles devraient être affectés au seul emprunt Tofix, dont la charge annuelle avoisine 1,2 M€. Le coût de sortie est de 10 M€.

Dans le malheur, si cela peut nous consoler (mais est ce que cela nous console vraiment), il n'y a pas que notre commune, mais aussi un bon nombre de villes voisines. Après le temps des promesses voici celui de la vérité ...

Voir l'article de l’Écho Régional : ICI

08:48 Publié dans 8 Faits et méfaits | Lien permanent | |  Facebook

01 mars 2015

Emprunts toxiques et fragilisation des hôpitaux publics

1096263_emprunts-toxiques-les-fonds-daide-aux-collectivites-et-hopitaux-doubles-web-tete-0204180728789_660x352p.jpgLe 11 février dernier, la Fédération Hospitalière de France et des Conférences hospitalières ont adressé à François Hollande un courrier concernant les emprunts toxiques et la fragilisation des hôpitaux publics.

 Dans cette lettre, ils interpellent le président "pour que les intérêts des hôpitaux et des Français ne soient pas sacrifiés au profit des intérêts des banques".

 Pour eux, "Il est urgent qu’un dispositif gouvernemental de règlement de la dette des hôpitaux soit mis en place, qui devra nécessairement impliquer une mise à contribution financière des établissements bancaires".

 Ils ont décidé, "en association avec les représentants des collectivités locales concernées, de former des recours contentieux auprès de la Cour de justice de l’Union européenne conjointement aux plaintes déposées auprès de la commission européenne et pétition au Parlement européen".

 "Les responsables hospitaliers concernés se réserveront le droit de geler le paiement des intérêts dus aux banques".

Vous pouvez lire l'intégralité du courrier en cliquant ci-après : emprunts_toxiques.pdf

09:29 Publié dans 8 Faits et méfaits | Lien permanent | |  Facebook

31 janvier 2015

Emprunts toxiques : le tsunami qui vient

DexiaAujourd'hui, avec l'envolée du franc suisse les taux des emprunts toxiques explosent (25%). L'inaction et la frilosité des élus de la majorité municipale risquent demain de nous coûter cher. Pourtant depuis des années Bouge la Ville n’a eu de cesse d’alerter les élus de la majorité à propos de ces emprunts, de Dexia, de la dette de Deuil-La Barre. Nous n’avons eu de cesse de les exhorter à s’engager au sein des associations de victimes de ces emprunts, pour peser sur les décisions et les choix à venir. 

Avec Jean-Claude Noyer, la précédente municipalité a préféré ne pas le faire. Elle a déserté le terrain de l’action se contentant d’aller tardivement en justice. Elle avait mis tous ses espoirs dans une annulation des taux par le juge, plutôt que dans l’initiative collective pour obtenir réparation.

L’équipe qui lui a succédé tout début avril, après s'être fait élire sur la promesse fallacieuse d'une baisse importante des impôts, a poursuivi la même politique. Elle a tablé sur une action en justice que pourtant elle aurait dû savoir de plus en plus fragile. Pour répondre aux énormes difficultés présentes et à venir elle n'a envisagé que d'empiler des mesures d’économies bricolées et disparates.emprunts toxiques

Le résultat ne s’est pas fait attendre. Les communes et leurs élus n'ayant pas pesé de tout leur poids, le gouvernement en a profité pour faire voter une loi au mois de juillet dernier qui a annulé rétroactivement les plus prometteuses possibilités juridiques d’annulation de ces prêts. En contrepartie de quoi il a concédé la mise en place d'un fonds de soutien pour les communes qui renégocieraient ces emprunts et accepteraient de payer des pénalités. Mais dès sa création, ce fonds de solidarité, en partie alimenté par les banques, ne répondait absolument pas à la gravité de la situation.

Depuis le jeudi 15 janvier 2015 c'est encore pire : la renégociation n’est même plus économiquement viable. En effet c’est ce jour-là que la Banque Nationale Suisse (BNS) a décidé d’abandonner sa politique consistant à maintenir la parité Franc suisse €uros à 1.20 franc suisse pour 1 €uro.

A peine cette décision prise, le Franc suisse s’est envolé. Il côte désormais à parité avec l’euro, soit une réévaluation du Franc suisse d’environ 15 %. Pour notre commune cette information est annonciatrice d’une véritable catastrophe.

En effet, les taux des emprunts toxiques que notre commune a contractés s’envolent et vont atteindre les 25% par an. Dans ces conditions la renégociation de nos 4 millions d’euros d’emprunts toxiques fondés sur le Franc suisse pourrait nous coûter environ 9 millions d’euros de pénalité, soit  410 euros par habitant.

emprunts toxiquesLa solution n’est ni la résignation, ni la renégociation et le fonds de solidarité , dont le montant est définitivement et notoirement insuffisant. La seule solution consiste en une annulation législative des taux d’intérêts de ces prêts (actuellement environ 25%) au motif qu’ils sont illégitimes. Les banques doivent leur substituer le taux légal, qui est aujourd'hui de 0,93%, sans compensation ni pour la banque prêteuse ni pour la banque de contrepartie.

Pour imposer cette solution de justice et d'équité, notre commune n’a pas d’autre choix que de poursuivre d’une part son action en justice sur la base du manquement par Dexia à ses devoirs d’information, de conseil et de mise en garde et d’adhérer d’autre part à l’association Acteurs Publics Contre les Emprunts Toxiques (APCET) qui doit, dans les jours à venir, engager des actions devant la justice européenne.

Des élus combatifs, garant des intérêts des habitants de la commune, l'auraient fait depuis longtemps.

07 avril 2012

l'UMP persifle et signe

Blog UMP.jpgLe blog de l'UMP de Deuil-La Barre s'essaye par moment à l'humour et aux persiflages. Dernier cas en date le mardi 20 mars 2012 nos humoristes publient un billet afin de pointer du doigt l'absence d'un de nos élus à la réunion initiée par le maire avec un représentant de la SNCF.

Bien évidemment nos pieds nickelés de l'humour oublient de préciser que cette réunion était programmée un jour de semaine à partir de 9h00 du matin et que c'est un empêchement professionnel qui a rendu impossible la participation de Bouge la ville.

Il ne peut bien évidemment s'agir que d'un oubli de leur part car on ne veux pas imaginer qu'il puisse s'agir simplement de  malveillance ou de mauvaise foi ... même si lors de la commission urbanisme qui s'était tenue le 12 mars, soit 8 jours avant leur articulet, notre élu avait tenu à s'excuser pour son absence en précisant qu'il était en déplacement professionnel ce jour là.

Un empêchement professionnel servant de prétexte pour mettre en cause le sérieux d'un de nos élus pour un mouvement politique qui, il n'y a pas si longtemps encore, se faisait le chantre de la valeur travail il y a de quoi sourire ...

23:40 Publié dans 8 Faits et méfaits | Lien permanent | |  Facebook

21 janvier 2012

Délinquance à Deuil la Barre : une augmentation de près de 10%

panneau-deuil-la-barre.pngL’actuelle majorité municipale de Deuil-la Barre communique beaucoup sur les questions de sécurité et ne manque pas une occasion pour vanter son bilan et les réalisations de la CAVAM. Régulièrement le nombre de caméras de vidéosurveillance est mis en avant pour répondre aux inquiétudes et aux questions des habitants de la commune. Celles-ci sont d’ailleurs très souvent présentées comme une véritable  panacée universelle, une sorte de sirop Typhon de l'insécurité. 

Malheureusement, une fois par an les chiffres de la délinquance viennent apporter un cruel démenti à l’optimisme de façade qu’arborent les élus UMP sur cette question. 

En 2011 les faits de délinquance constatés à Deuil-La Barre ont augmenté de 9,16% et sont passés de 557 à 608, soit plus de 11 faits de délinquance par semaine sur le territoire de notre commune.

Combien de temps faudra-t-il encore pour que notre ville échappe au mirage du tout technologique et mette enfin en place une politique de lutte contre la délinquance alliant prévention et répression, présence sur le terrain d’éducateurs et police de proximité ?


"LE SIROP TYPHON" RICHARD ANTHONY par richardanthony

19:40 Publié dans 8 Faits et méfaits | Lien permanent | |  Facebook

Délinquance sur la CAVAM : La politique du tout technologique ne répond pas aux besoins

deuil la barre, sécurité, tranquillité, videosurveillanceLa communauté de communes à laquelle appartient Deuil-La Barre connait une augmentation globale de 3,55% de la délinquance. Deuil-La Barre avec une augmentation de 9,16% des faits de délinquance est dans le peloton de tête avec Soisy-sous_Montmorency (+11,42%) et Margency (+19,15%). Andilly est incontestablement dans une situation exceptionnelle avec une augmentation de 75,76%.

Hormis Groslay, qui connaît un recul de 12,30% des faits de délinquance, les autres communes de la CAVAM reste stable.

Il est à noter que la CAVAM a développé une politique particulièrement coûteuse d'installation de caméras de vidéosurveillance qui lui vaut régulièrement les honneurs de la presse et de la télévision... Quant à son efficacité ... c'est un autre problème sur lequel manifestement la communauté de commune communique beaucoup moins.

 

2010

2011

Evolution

Andilly

45

79

+75,76%

Deuil-La Barre

557

608

+9,16%

Groslay

252

221

-12,30%

Margency

47

56

+19,15%

Montmagny

429

431

+0,47%

Montmorency

597

594

-0,50%

Saint-Gratien

661

660

-0,15%

Soisy-s/s Montmorency

394

439

+11,42%

Total CAVAM

2982

3088

+3,55%

 

19:33 Publié dans 8 Faits et méfaits | Lien permanent | |  Facebook

Délinquance dans le Val d’Oise : la baisse annoncée masque les vrais problèmes.

délinquance, Val d'OiseOfficiellement la délinquance générale a baissé de 2,91% dans notre département. Mais derrière ce chiffre global, résultat de l’addition de tous les faits, du plus banal au plus grave, connus par les services de police et de gendarmerie, se cache une hausse de la délinquance qui touche directement les habitants. Ainsi les vols avec violence sont en augmentation de 6,06%,  les cambriolages de 10,46% et les vols de véhicules de 3,20%. Le résultat n'est donc certainement pas à la hauteur des discours et des promesses...

19:18 Publié dans 8 Faits et méfaits | Lien permanent | |  Facebook

13 janvier 2012

La mairie licencie le directeur de la patinoire

patinoire_deuil.jpgLe directeur de la patinoire a été licencié par la mairie au mois de décembre dernier. Il a donc saisi en urgence la justice pour contester cette décision. Dans cette affaire le tribunal administratif de Cergy vient de rendre un premier arrêt en référé dans lequel il estime que le directeur de la patinoire "a été illégalement privé du préavis et des congés auxquels il avait droit."

Pour son avocat ce licenciement pour "insuffisance professionnelle" est entaché "d'un détournement de procédure". Il fait le lien entre celui-ci et la volonté de la municipalité de privatiser la patinoire de Deuil-La Barre. Ce que réfute bien sûr l'actuel maire.

Faits cependant troublant en cette affaire : il existe une note rédigée en juillet dernier par l'administration municipale qui porte sur l'avenir du directeur de la patinoire dans le cadre de cette privatisation et évoque soit son intégration dans le personnel du futur repreneur, soit son licenciement amiable qui peut coûter cher compte-tenu de son ancienneté, soit encore son licenciement pour faute mais qui précise "nous n'avons aucun élément dans le dossier pour appuyer une telle procédure".

Manifestement entre juillet 2011 et décembre 2011 la mairie a "découvert" des éléments permettant d'appuyer cette procédure. Une telle coincidence laisse pour le moins songeur ... Suffisamment en tout cas pour que le tribunal suspende la décision de licenciement et que la presse s'en fasse l'écho (voir l'article du Parisien)

 

10:38 Publié dans 8 Faits et méfaits | Lien permanent | |  Facebook

12 janvier 2012

La nationalisation de Dexia crédit local à l’étude ?

dexia orage.jpg"Les conditions financières de l’accord d’octobre par lequel la Caisse des dépôts allait reprendre une partie des activités de Dexia ne sont plus réunies", a déclaré le 6 janvier à Reuters, le député Michel Bouvard qui est aussi le président de la Commission de surveillance de la CDC.

Selon un article des Echos, "le député a ainsi confirmé qu’une nationalisation de Dexia faisait bien partie des solutions qui pourraient être examinées alors que les collectivités locales françaises se plaignent d’être face à un tarissement sans précédent des financements bancaires".

Pour lui, « l’affaire est complexe car elle implique plusieurs partenaires qui ont des intérêts divergents. Mais il faut trouver rapidement une solution pour assurer une source de financement aux collectivités locales ».

Jacques Pélissard, président de l’Association des maires de France, Michel Destot, représentant les grandes villes, et Gérard Collomb, maire de Lyon, au nom des communautés urbaines, estiment que la coentreprise de La Banque Postale et de la Caisse des Dépôts n’est « qu’une partie de la solution » pour couvrir le besoin de financement total estimé à 20 milliards d’euros par an.

De son côté, le Figaro explique que "la CDC estime que ses fonds propres fondraient de 2 milliards si elle devait reprendre les actifs français de Dexia".

01:23 Publié dans 8 Faits et méfaits | Lien permanent | |  Facebook