Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Engagement n°8 : Renforcer le lien intergénérationnel au travers des politiques sportives culturelles et périscolaires dans une politique globale d'animation durable pour faire des générations futures les acteurs du développement durable ...

developpement durable.pngNotre analyse : L'agenda 21 ne porte pas seulement sur les aspects environnementaux mais aussi sur les aspects sociaux et économiques. Il est donc parfaitement dans la vocation de ce document de proposer des engagements sur les questions sociales.

L'engagement n°8 que prend la majorité municipale à travers son agenda 21 porte apparemment uniquement sur les liens entre les générations. Il évoque une politique globale d'animation durable sans que l'on puisse véritablement savoir ce que cela recouvre.

On peut même s'interroger sur cette notion d'animation durable : que recouvre concrètement cette notion ? En quoi une politique globale d'animation est-elle durable ? S'agit il de mettre en place des animations qui durent dans le temps ? Ou bien d'animations dont l'impact écologique est réduit ?

Par ailleurs en quoi le développement du lien intergénérationnel (du lien entre les générations) peut il faire des générations futures les acteurs du développement durable ? Enfin comment grâce aux manifestations et services qui leurs sont destinés les générations futures deviendront-elles des acteurs du développement durable ?

On peut craindre qu'en l'occurence le rédacteur de cet engagement se soit laissé emporter par la passion de la langue de bois administrativo-gestionnaire en accolant dans une même phrase les expressions liens intergénérationnels, politique globale, animation durable, génrations futures et développement durable.

 

Les mesures proposées par la majorité municipale pour tenir cet engagement :

45°) Améliorer le taux d'emploi ou d'activité des personnes en situation de handicap-Concept.jpghandicap.

Notre analyse : Si l'on ne peut être que d'accord avec l'intention annoncée d'améliorer le taux d'emploi ou d'activité des personnes en situation de handicap, on peut s'interroger sur l'aspect concret de cette mesure. Il s'agit en fait plus d'une pétition de principe à laquelle tout le monde peut adhérer que d'une véritable mesure concrète.

A noter par ailleurs que la municipalité a depuis des années un projet de construction sur les terrains situés près de l'école maternnelle Antoine de Saint-Exupéry de locaux d'activités qui seraient dévolus à un Etablissement et Service d'Aide par le Travail (ESAT), anciennement centre d'Aide par le Travail (CAT). Ce projet qui n'a, pour l'instant, pas encore trouvé à se concrétiser sera très certainement dans un avenir plus ou moins proche réactivé et présenté alors comme le fruit de cet engagement et de l'agenda 21. C'est une façon de recycler les mêmes projets plusieurs fois et d'en faire des objets de communication.

 

46°) Améliorer l'accessibilité de la voirie et des équipements publics dans le cadre du plan de rénovation.

accessibilite.jpgNotre analyse : une nouvelle fois on ne peut être que d'accord avec l'intention annoncée d'améliorer l'accessibilité de la voirie et des équipements publics. Cependant l'honnêteté nous conduit à rappeler que c'est une obligation imposée par la loi du 11 février 2005. Etablissemnts scolaires, musées, salle des fêtes ou gymnases, tous les établissements ouverts au public doivent devenir accessible à tous au plus tard en 2015.

Cette mesure n'est donc pas un engagement particulier supplémentaire de la part de la majorité municipale mais simplement correspond à l'application de la loi. En revanche, au vu des investissements nécessaires et du rythme actuel des travaux réalisés, la commune ne sera pas en conformité avec la loi en 2015. Sur ce point la majorité municipale préfère faire silence.

47°) Développer les actions intergénérationnelles de solidarité envers les personnes dépendantes sur la base de l'engagement des associations locales.

Notre analyse : une fois encore la majorité municipale reste dans le flou d'une affirmation générale (développer les actions intergénérationnelles de solidarité) sans apporter d'éléments concrets. Une fois encore elle s'en remet aux associations locales et à leur engagement pour développer des services et activités. La question de la dépendance est pourtant une question importante et qui va aller grandissant. Il nous semble quant à nous qu'il ne suffira pas de s'appuyer sur les seules associations locales pour répondre à cette problématique.

48°) Co-construire un Agenda 21 scolaire.developpement-durable-illustration_16315_w300.jpg

Notre analyse : Nous regrettons pour notre part que cet Agenda 21 scolaire soit une mesure à venir. Nous aurions préféré qu'il soit mis en concertation et élaboré en même temps que celui de la commune. Il ne nous semble pas bon de multiplier les Agendas 21 pour notre seule commune.

49°) Favoriser les pratiques sportives des jeunes et des seniors.

Notre analyse : une nouvelle fois on ne peut être que d'accord avec l'intention annoncée de favoriser les pratiques sportives. On peut cependant s'interroger sur le fait de limiter cela aux jeunes et aux seniors. Par ailleurs, comme pour bien d'autres mesures de cet agenda 21, il s'agit en fait plus d'une pétition de principe à laquelle tout le monde peut adhérer que d'une véritable mesure concrète. car de fait rien ne nous est dit sur la façon dont la majorité municipale envisage demain de favoriser les pratiques sportives des jeunes et des seniors.

50°) Développer l'initiative associative en incitant la prise de responsabilité des jeunes adultes.

Notre analyse : une des difficultés des associations consiste souvent à trouver, ou retrouver des bénévoles pour animer la vie associative et permettre son développement et plus particulièrement dans les tranches d'age correspondant à celles des jeunes adultes. La mesure proposée ne dit absolument pas comment la majorité municipale envisage d'inciter la prise de responsabilité des jeunes adultes. Une fois encore il s'agit plus d'une pétition de principe que d'une véritable mesure concrète. .

51°) Etendre les "chantiers jeunes" sur les thématiques du développement durable dans la perspective de la mise en place du service civique.

Notre analyse : L'extension des chantiers jeunes sur les thématiques du développement durable n'appelle pas de commentaires particuliers. A souligner cependant la référence à la mise en place du service civique sans que l'on sache exactement à ce jour ce qui est prévu par la majorité municipale.

solidarite.jpg52°) Soutenir une initiative en faveur de la solidarité internationale.

Notre analyse : bien entendu nous ne pouvons qu'approuver la volonté de soutenir une initiative en faveur de la solidarité internationale. Si nous ne suivions pas de près les dossiers municipaux, nous regretterions simplement le flou, une fois encore, de cette mesure.

Mais en fait le flou de cette mesure est parfaitement fictif. La majorité municipale a depuis près d'un an le projet de soutenir une action de solidarité en Afrique initiée par une deuilloise qui fut longtemps responsable d'une association locale.

Le soutien à une initiative de solidarité internationale est donc envisagé depuis longtemps et, comme bien souvent, l'Agenda 21 de Deuil la Barre est juste le réceptacle d' un projet élaboré dans un autre cadre. Cette méthode permet à la majorité municipale d'ajouter ainsi, sans trop d'effort, une mesure supplémentaire à un agenda 21 qui, sans cela, se serait vu bien maigrelet sur certains sujets.

Écrit par BOUGE LA VILLE - DEUIL LA BARRE Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.