Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Engagement n°5 : Protéger et valoriser le patrimoine naturel et la biodiversité pour favoriser, développer et mettre en valeur les espaces naturels de la commune et les rendre accessibles à tous les deuillois.

Notre analyse : Deuil-La Barre a la chance de posséder sur son territoire des espaces naturels importants. Le Moutier et la Côte de Deuil restent cependant aujourd'hui en grande partie en friche. Il est à souligner que l'absence d'entretien de ces espaces tend à en appauvrir la biodiversité. Leur entretien et leur mise en valeur est donc une bonne chose en espérant cependant d'une part qu'il ne soit pas trop tard et que d'autre part cette mise en valeur ne conduise pas à terme à leur disparition.

deuil-la barre,deuil la barre,développement durable,agenda 21La mesure n°39 de l'engagement n°6 visant à renforcer la lutte contre les dépôts sauvages de déchets avaient toute sa place ici. Par ailleurs, une part importante de ces espaces appartient à des propriétaires privés or aucune mesure n'est proposée afin d'inciter ceux-ci à entretenir leurs parcelles. Enfin, nous regrettons  que, malgré l'affirmation de vouloir rendre ces espaces accessibles à tous les deuillois, cet engagement ne comporte aucune mesure pour permettre leur accessibilité aux personnes handicapées.

 

Les mesures proposées par la majorité municipale pour tenir cet engagement :

27°) Créer une coulée verte nord/sud et est/ouest avec la réalisation d'un maillage de voies vertes sur toute la ville et d'un parc urbain sur le site du Moutier.

Notre analyse : Actuellement le projet de Plan Local d'Urbanisme (PLU) prévoit des coulées vertes l'une sur un axe nord/sud et d'autres sur un axe est/ouest. On est donc loin d'un maillage  de voies vertes sur toute la ville. La création d'une coulée verte nord/sud et de quelques tronçons est/ouest n'a d'intérêt que si celle-ci permet de relier, de façon sûre et agréable, les divers services et équipements publics de notre commune et qu'elle s'intègre globalement dans un réseau de liaisons douces, permettant une cohabitation réussie entre piétons et cyclistes. Une coulée verte pour une coulée verte, déconnectée de  toute fonction de circulation, risque de connaitre le même sort que le parcours santé qui dans le haut de Deuil-La Barre se dégrade inexorablement et n'est quasiment jamais utilisé. Sur ce point, nous aurions quant à nous préféré une mesure consistant à développer un large réseau de circulation douce intégrant, préservant ou créant partout où cela est possible des zones vertes.

deuil-la barre,deuil la barre,développement durable,agenda 21

La réalisation d'un parc urbain sur le site du Moutier nous laisse quelque peu dubitatifs. En effet, ce site doit déjà être amputé d'importantes surfaces pour l'extension de la zone artisanale - qui doit au moins doubler dans les années à venir -, pour la création d'un bassin de rétention d'eau paysager, pour la réalisation d'un équipement public. Si à cela l'on ajoute l'aménagement de jardins partagés "bio" comme le préconise la mesure 28 de l'agenda 21 de Deuil-La Barre, le passage de la coulée verte nord/sud et est/ouest le site du Moutier est en passe de connaître un véritable trop plein de projets.

La multiplication de projets parcellaires est la meilleure façon de passer à coté de ce que pourrait devenir le site du Moutier : situé géographiquement au coeur de notre commune il est potentiellement le coeur vert de celle-ci et son aménagement peut fédérer et relier l'ensemble des quartiers.  Espaces naturels, jardins partagés bio, activités artisanales, équipement publics, réseau de circulation douce, bassin de rétention d'eau paysager tout cela peut, peut être, trouver sa place sur le site du Moutier mais uniquement dans un projet pensé et élaboré globalement, en concertation avec l'ensemble des deuillois.

 

 28°) Engager l'aménagement de jardins partagés "bio" sur la Côte de Deuil et le Moutier par un conventionnement avec le conseil général et les associations de jardiniers.

 

deuil-la barre,deuil la barre,développement durable,agenda 21

Notre analyse : Nous proposions déjà en 2007/2008 l'aménagement de jardins familiaux "bio" et nous ne pouvons que nous féliciter que cette idée soit maintenant reprise par l'actuelle majorité. Nous souhaitons cependant qu'une attention particulière soit apportée à ce que les deuillois puissent bénéficier prioritairement de ces jardins et que leur aménagement permettent à l'ensemble des habitants de notre commune de s'y promener agréablement. Nous souhaitons par ailleurs que ces jardins partagés "bio" soient aménagés en liaison avec un jardin potager "bio" d'insertion.

 

 29°) Protéger la faune et la flore du site de la Côte.

 Notre analyse : Cette protection de la faune et de la flore de la Côte de Deuil passe nécessairement par l'abandon de l'actuel projet de BIP (dorénavant rebaptisé Boulevard interurbain du Parisis ou avenue du Parisis). Or cela ne semble pas être dans les projets de l'actuelle majorité qui, par la voix du maire, a  fait connaitre son voeu de voir se poursuivre et s'achever les travaux de réalisation de cette voie urbaine qui créera une tranchée de 40 mètres de large qui traversera de part en part le site de la Côte (cf. le bulletin municipal n°87 de mars 2011).

deuil-la barre,deuil la barre,développement durable,agenda 21

 

 30°) Tendre vers le zéro phytosanitaire par la modification des usages de produit.

Notre analyse : Nous partageons et soutenons cette mesure. Elle doit s'accompagner de mesures encourageant les deuillois à s'engager eux aussi à tendre vers le zéro phytosanitaire. Cela passe par la mise en place d'un site internet de conseils et d'explications (en lien avec le service espaces verts de la commune) mais aussi  de conférences et de formations ouvertes à tous (en lien si possible avec les associations de jardiniers et de défense de l'environnement).

deuil-la barre,deuil la barre,développement durable,agenda 21

 

 30°) Former les agents des espaces verts aux techniques dites vertes.

Notre analyse : plus qu'une mesure à part entière cette mesure est un simple complément de la mesure n°30 (en effet comment tendre vers le zéro phytosanitaire si les agents des espaces verts ne sont pas formés aux techniques dites vertes).

 

 31°) Mettre en place des récupérateurs d'eau sur les bâtiments communanux.

Notre analyse : plus qu'une mesure à part entière cette mesure est un simple complément de la mesure n°13 "Favoriser l'infiltration à la parcelle de l'eau de pluie" et 14  "Favoriser l'installation de bacs récupérateurs d'eau chez les particuliers" prévues dans l'engagement n°2 de l'agenda 21 de Deuil-La Barre.

Écrit par BOUGE LA VILLE - DEUIL LA BARRE Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.