Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Engagement n°10 : Etre une ville éco-responsable et citoyenne pour renforcer la gouvernance locale et rendre les services municipaux de la mairie exemplaires en matière de développement durable.

Notre analyse : Dernier engagement de cet Agenda 21 il porte sur les aspects de la participation citoyenne et de l'approfondissement de la démocratie. Pour notre part nous le trouvons pour le moins révélateur de la façon qu'a la majorité municipale de gérer la commune. En effet cet objectif parle de "renforcer la gouvernance locale" et ne comporte à aucun moment le mot démocratie.

 

Les mesures proposées par la majorité municipale pour tenir cet engagement :

60°) Créer quatre "comités de quartier" réunis périodiquement pour répondre aux comite_quartier.gifdemandes des habitants et placés sous la responsabilité d'un référent municipal et d'un référent de quartier.

 

Notre analyse : Nous avions lors des élections municipales proposés la création de comités de quartier. Nous avions alors été bien seuls ... Nous ne pouvons donc que saluer ce ralliement au moins apparent. Pour autant, toute la différence est dans les guillemets. Ce ne seront pas des comités de quartier mais des "comités de quartier" entre guillemets et afin d'être certain que rien ne dépasse, que rien ne vienne troubler l'exercice actuel du pouvoir local, ces "comités de quartier" seront placés sous la responsabilité d'un référent municipal et d'un référent de quartier... Pour notre part nous continuons à préférer des comités de quartier lieu d'expression libre et démocratique qui travaillent sur un pied d'égalité avec les élus, les services municipaux et les associations.

61°) Constituer un comité de suivi et d'évaluation participatif de l'agenda 21 composé de citoyens, de représentants associatifs, d'élus et d'experts.

Notre analyse : La mise en place d'un tel comité de suivi correspond à ce qui se fait habituellement et ne représente aucunement une mesure particulière. Ce qui nous aurait semblé plus novateur est que cette mesure identifie la façon dont ce comité de suivi sera Rousseau.jpgconstitué afin d'en assurer l'indépendance.

62°) Faire des manifestions culturelles comme l'année Rousseau, à l'exemple de 2012, sur l'histoire de la Cité des évènements citoyens facilitant l'enracinement des Deuillois sur le territoire.

Notre analyse : L'histoire est il le moyen de faciliter l'enracinement des Deuillois ? Nous sommes enclins à penser que la démocratie, l'ouverture large à la participation des habitants est encore le meilleur moyen de faciliter cet enracinement.

Écrit par BOUGE LA VILLE - DEUIL LA BARRE Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.