Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Briques creuses et faux nez écologique

texte 3.jpgIl y a quelques temps un article du journal municipal a attiré notre attention. En effet il chantait les mérites des nouvelles constructions dont les travaux se poursuivent rue Balzac sur l'ancien terrain de la CRS 7.

A l'en croire, les immeubles qui s'élèvent là sont un modèle en matière d'écologie, de développement durable et d'économie d'énergie. Bref ces constructions viendraient démentir les propos de l'opposition et plus particulièrement de notre association qui avait souligné l'absence de Bâtiment Basse Consommation (BBC) dans les projets municipaux.

Nous reproduisons ci-dessous certaines affirmations de cet article qui nous ont plus particulièrement interpellés. En effet on pouvait y lire ceci :Texte 1.jpg

et aussi :

texte 2.jpg

La première affirmation est subtilement tournée car en disant : "Ces constructions ont été conçues pour répondre aux niveaux de performance du Label THPE", ou encore en écrivant "En plus, le label THPE sera atteint grâce aux qualités des isolants et des huisseries ..." l'on n'affirme pas que ces constructions ont reçues ce Label (ce qui serait faux) mais on laisse planer un flou, on laisse entendre que ... bref on s'arrange pour créer les conditions d'une confusion, d'un amalgame.

La seconde affirmation, elle, ne fait pas dans le détail : " les parois extérieures des maisons individuelles et les façades principales des résidences seront composées de brique creuse, matériau thermiquement favorable."

Nous avons donc attendu patiemment que le chantier avance pour voir apparaître ces fameuses "briques creuses, matériau thermiquement favorable". Las, quelle ne fut pas notre déception, les murs des maisons individuelles sont fait de parpaing, ceux des immeubles sont en béton. P1000487.JPG

P1000490.JPGP1000488.JPGP1000483.JPGP1000484.JPGOui mais à relire l'article de plus près ce sont les parois extérieures qui sont faites de ce matériau.

Nous avons donc attendu à nouveau, impatients de voir façades principales et parois extérieures se parer de briques creuses.

Maintenant que le chantier est suffisamment avancé il nous faut bien convenir que les façades comportent quelques briques par endroits (à d'autres il s'agit de simple carreaux Cf. la photo), mais de là à imaginer qu'elles auront un quelconque impact sur les performances énergétiques des bâtiments, il y a là un pas que nous ne parvenons pas à franchir.

balzac immeuble 1.jpgComment pourrait-il en être autrement, d'ailleurs, quand on voit que ces briques viennent au mieux décorer un étage ou une partie de façade, l'essentiel restant en béton simplement recouvert d'une couche de peinture ?balzac immeuble.jpg

balzac immeuble 6.jpgbalzac immeuble 5.jpgbalzac immeuble 3.jpgPour qu'un matériau soit efficace en matière d'isolation, encore faut-il qu'il soit appliqué de façon continue. Ce qui n'est absolument pas le cas sur ce chantier.

Enfin peut-on vraiment qualifier de briques creuses les briquettes de parement utilisées ? Il y a là une question que nous ne trancherons pas définitivement, mais il nous semble cependant qu'il s'agit d'un abus de langage.

Pour les auteurs de l'article dans le journal municipal, pour les élus de la majorité, qu'importe que les informations délivrées soient quelque peu inexactes, pas tout à fait conformes à la stricte vérité, ou encore ambigües, l'important étant de faire croire que les futures constructions sont ce qu'elles ne sont pas tout à fait.

La plupart des Deuillois n'habitant pas à proximité du chantier, n'étant pas non plus souvent appelés à passer devant, ils ne pourront donc pas s'assurer de visu de la véracité, de l'exactitude, des propos tenus. On pourra ainsi à bon compte faire passer une banale opération immobilière pour un exemple de construction écologique. Cela mérite bien un Pinocchio d'honneur.

pinocchio écolo..jpg

Écrit par BOUGE LA VILLE - DEUIL LA BARRE Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.