Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 février 2015

Bouge la ville présent avec le Front de Gauche aux élections départementales

Claudine LauziereLokhadar Douidi

Pour les prochaines élections départementales Bouge la Ville Deuil-La Barre sera présent sur la liste du Front de Gauche pour les communes de Deuil-La Barre, Groslay, Montmagny et Saint-Brice.

Nos deux candidats sont Claudine LAUZIERE et Lokhadar DOUIDI. Habitant de Deuil-La Barre de longue date ils connaissent les difficultés auxquelles nous heurtons tous quotidiennement : transport, emplois, formation, environnement, services publics, impôts ...

Le 22 mars 2015 Votez pour eux

08 février 2015

Ordre du Jour du conseil municipal du 09 février 2015

220px-Deuil-la-Barre_-_Hotel_de_Ville_01.jpgEnfin ... le Débat d'Orientation Budgétaire aura lieu le 09 février prochain.

C'est donc avec 3 mois de retard par rapport aux années précédentes, que l'actuelle équipe municipale organise ce débat annuel rendu obligatoire par la Loi du 6 février 1992.

Son objet ? Permettre une discussion au sein du conseil municipal sur les priorités et les évolutions de la situation financière de la commune. Il doit normalement améliorer l’information transmise au conseil municipal et donner également aux élus, y compris d'opposition, la possibilité de s’exprimer sur la situation financière de notre ville.

Avec des emprunts toxiques dont les taux (actuellement proche de 25%) sont calculés en fonction du taux de change avec le franc suisse il sera certainement intéressant d'écouter ce que, ceux qui ont promis aux Deuillois de "réduire la pression fiscale des ménages et la dette de la commune", envisage de faire pour tenir ou pas leur promesse.

D'autres points à l'ordre du jour devraient intéresser tout un chacun : 

  • l'installation d'une nouvelle conseillère municipale suite à une démission ;
  • une communication sur les modifications de délégation données aux adjoints
  • une demande au Préfet d'ouverture d'une enquête parcellaire complémentaire tranche 3 en vue de délimiter les immeubles à acquérir pour la réalisation de l'ORU Galathée-trois communes ;
  • les conventions et accords à propos du parking de la Balconnière feront l'objet des points 9, 10 et 11 ;
  • l'avis de la commune est requis pour d'une part la dissolution de l'établissement public foncier du Val d'Oise qui rappelons le est l'organisme du foncier dans le cadre de l'opération dite de rénovation du quartier de la Galathée - trois communes ;
  • l'avis de la commune sur le projet de plan de servitudes aéronautiques de l'aérodrome de Paris-Le Bourget.

Pour tous ceux qui veulent connaître l'intégralité de cet ordre du jour : cliquer ici

 

La chanson de la semaine : à la sauce Grecque

header.jpg

Cette semaine la chanson de la semaine vous le fait façon sauce grecque. Quand les dettes s'accumulent, que leur remboursement devient insoutenable, les pyromanes en rajoutent un peu plus, prêt à tout pour une échéance de plus. Dans les années 20 du siècle dernier l'on entendait régulièrement "L'Allemagne paiera" ... Cet acharnement aveugle a conduit à la catastrophe le monde entier. 70 ans plus tard c'est maintenant l'Allemagne qui entonne ce refrain ... "L'Allemagne sera payé" et à sa suite les gouvernements européens ... Faudra-t-il à nouveau que l'Europe entraîne le monde dans de nouvelles catastrophes pour que nous parvenions enfin à échapper "aux eaux glacées des calculs égoïstes" ?

Les Plumés de l'austérité se rebiffent

Les plumés de l'austérité se rebiffent11 milliards de dotations d’Etat en moins, d’ici 2017. Cette coupe dans les budgets des collectivités locales, conséquences du Pacte dit de « responsabilité », est d’une gravité exceptionnelle. 

Les collectivités territoriales assurent près de 70% de l’investissement public du pays. Porter un tel coup aux budgets des collectivités, c'est asphyxier encore plus l'économie.C'est grossir le chômage. C'est dégrader la qualité des services publics reçus par 66 millions d'usagers. C'est fragiliser le tissu associatif, accentuer les inégalités entre les villes, supprimer les moyens pour la nécessaire transition écologique. Cette décision est insoutenable. Les collectivités locales ne sont pour rien dans le déficit du budget et dans la dette de l’Etat. Leurs administré-e-s n’ont pas à payer la facture du train de vie extravagant des ultra-riches. C’est aux banques et aux multinationales de rembourser les cadeaux qu’elles ont reçus de l’Etat.

Nous citoyen-ne-s, que nous soyons salarié-e-s, privés d’emploi ou retraités, nous subissons déjà l'austérité dans tous les domaines, comme contribuables, usagers, parents, assurés sociaux. Début 2014, nous avons subi l'augmentation de la TVA. Nous ne pouvons accepter de subir l'austérité, cette fois encore, comme habitants. La coupe déborde. Nous refusons d’être les plumés de l'austérité ! 

Dans 10 000 communes ou intercommunalités, des motions ont été votées contre cette baisse programmée des dotations budgétaires. Nos élu-e-s n'ont pas été entendus. Soyons des centaines de milliers à nous mobiliser contre cette baisse injuste pour les usagers des services publics et dangereuse pour l'égalité, la solidarité et l'écologie. Nous appelons toutes celles et tous ceux qui se sentent plumés par l'austérité à signer cet appel et à le faire signer.