Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 décembre 2013

Journal municipal- libre expression du mois de décembre 2013

Passage à niveau de Deuil-Montmagny : dissimulation, approximation et précipitation.

dlbpassageaniveau.jpgLe passage à niveau de Deuil-Montmagny pose depuis toujours de graves problèmes de sécurité et de circulation qu’il faut absolument régler. Dans une zone dense les solutions à mettre en place doivent garantir la sécurité des personnes et valoriser le quartier. Pour y parvenir, écoute, concertation et moyens financiers et techniques doivent être au rendez-vous. Encore une fois c’est une autre voie qu’ont choisie l’actuelle majorité municipale et le conseil général.

Le temps de la dissimulation. En novembre 2012, lors de la réunion publique à propos de l’avenue du Parisis, le département annonce qu’il travaille sur un projet pour ce passage à niveau. Au conseil municipal suivant nous posons au maire une question à ce propos. Il nous répond qu’il n’a pas d’information et que dès qu’il en aura il nous le fera savoir. Comme d’habitude, il n’en fera rien. Informé depuis l’été, il participe à une réunion le 10 septembre 2013, prend connaissance du projet de souterrain et en valide le principe. Pourtant celui-ci ne correspond en rien à ceux qui ont été présentés et discutés en comité de quartier mais cela ne l’arrête pas. C’est donc dans le bulletin municipal du mois d’octobre qu’habitants, comité de quartier et élus d’opposition vont découvrir ce projet.

Le temps de l’approximation. Tel qu’il y est présenté cela ne permet pas aux Deuillois de se rendre compte de son exacte réalité. Il faut que certains, alertés par cet article, aillent vérifier en mairie et au conseil général pour découvrir l’ampleur du désastre. Ils ont alors le sentiment que le choix du conseil général est une fois de plus de sacrifier Deuil-La Barre, de sacrifier leur quartier. Ils découvrent effarés que la majorité municipale et son maire sont prêts à laisser faire, pire qu’ils adhèrent à ce projet. Ils se mobilisent alors largement, imposant au maire d’organiser une réunion de concertation.

Le temps de la précipitation. Pendant cette réunion publique, dont les élus d’opposition ne sont évidemment pas informés, le maire s’est heurté à la colère des habitants. Après avoir tenté d’imposer cette solution, il a du précipitamment battre en retraite et s’engager à écrire au préfet pour lui faire part du rejet qu’elle rencontre et lui retirer son soutien. C’est une victoire pour les Deuillois, qui devront toutefois rester vigilants. Une fois de plus ce sont les habitants qui ont dû se mobiliser pour faire reculer l’actuelle majorité. Devoir, dans l’intérêt de la commune, s’opposer à son maire, au lieu d’en recevoir le soutien, combien de fois encore les Deuillois devront ils affronter cette absurdité ?

Scorpion un poème de Nazim Hikmet

scorpion.jpgIl y a bien longtemps un homme politique français déclarait que la Turquie ne possédait pas de grands hommes de culture digne de ce nom ... Manifestement il ne connaissait ni Nazim Hikmet ni Orhan Pamuk ni Yasar Kemal ... Bref il ne connaissait pas grand chose et croyait que cela était suffisant pour s'autoriser à avoir une opinion.

Alors la chanson de la semaine vous propose "Scorpion" de Bernard Lavilliers d'après un poème de Nazim Hikmet et vous offre en prime le clip.

05 décembre 2013

(R)appel atelier citoyen du 6 décembre 2013

image001.png

Bouge la Ville vous propose de participer largement, aux ateliers citoyens qu’elle organise tout au long des mois à venir pour construire ensemble un projet municipal 2014-2020 !!!

Venez nombreux
le 06 décembre 2013
à la salle du syndicat agricole, 
12 rue Bourgeois !